Message des voeux pour 2018

Publié le 6 Janvier 2018

Vœux 2018

Bonjour à toutes et à tous,

 

Que ce soit dans le monde, en France où à Malleval, 2017 fut assurément une année très spéciale. Il serait bien sûr impossible de tout rappeler, mais avec l’arrivée de Donald Trump à la présidence des États-Unis, l’importance croissante de la chine, l’élection d’Emmanuel Macron et la reconfiguration de l’espace politique français, Malleval s’inscrit définitivement dans les grands chamboulements du monde en 2017 !

 

L’année n’avait pas très bien commencé, il faut le dire, avec l’accident de Jean-Marc et la coupure de la D22 juste après la fin des travaux. Ces deux événements ont testé notre capacité à nous adapter. Stéphane a pris le relais pour le déneigement avec Pierrot et Jean-Luc, et votre mobilisation pour la D22, relayée par la mairie, a montré notre détermination à nous battre pour la route qui nous relie à la vallée.

 

C’est aussi le moment où nous savions que le conseil municipal allait devoir se renouveler après le départ de Jean-Yves, Clarisse et David. Le secrétariat de mairie devait aussi fortement changer avec le départ de Virginie. Grand moment d’incertitude. Je profite de l’occasion pour les remercier à nouveau toutes et tous pour ce qu’ils ont apporté à la mairie, et tout particulièrement Jean-Yves qui a œuvré pour l’apaisement dans un contexte financier très difficile. Son choix de ne pas être rémunéré alors qu’il ne ménageait pas sa peine est représentatif de la noblesse de son action. Nous ne remercierons jamais assez Virginie qui nous a aidés à redresser la barre. Sa rigueur et son dévouement nous ont ainsi permis de récupérer de nombreuses subventions oubliées et de remettre de l’ordre dans un nombre incalculable de dossiers.

 

Une lumière dans le tunnel est également venue de notre commune sœur : Cognin-les-Gorges. Sous l’impulsion de Patrice Ferrouillat, son maire, et avec l’accord du conseil municipal de Cognin, le secrétariat de Malleval a été partagé avec celui de Cognin. Un même lieu est animé par une secrétaire commune : Yolaine Wingerter que je remercie très chaleureusement pour son professionnalisme, son dévouement et son attention à tous. Elle a repris notre secrétariat au pied levé, et ce fut un succès. Par ailleurs, nous partageons avec Cognin les dépenses de fonctionnement, ce qui nous a permis de faire des économies supplémentaires, et notre photocopieuse va retrouver une utilité à hauteur de ses performances. Les deux mairies travaillent maintenant à formaliser leur collaboration, et une convention est en cours de rédaction. Mais la collaboration ne s’est pas arrêtée au secrétariat puisque nous avons mis à disposition notre chargeur pour les travaux de l’été à Cognin, et Grégory, employé municipal à Cognin, nous a déjà prêté main-forte pour le déneigement. Les bons comptes faisant les bons amis, tout cela sera pris en compte dans le cadre de la convention. Pour finir, c’est aussi en partenariat avec Cognin que la commémoration du 29 janvier 1944 a lieu. Un grand merci à Cognin-les-Gorges !

 

Comme un chamboulement n’arrive jamais seul, ce fut aussi la grande épreuve du budget. Les vœux de 2016 avaient déjà annoncé la couleur, mais là nous étions au pied du mur. Le conseil villageois a joué son rôle au-delà de tous nos espoirs, et je souhaite remercier tous ses membres pour l’intelligence collective qui a émergé des débats. Le conseil villageois a aussi travaillé à lancer de nouveaux projets, comme celui de la réhabilitation de la salle hors sac, et le projet « mémoire » qui a démarré en décembre avec la collecte de photos, et la veillée qui a réuni les amis de Malleval autour de Robert Veyret, Maurice Glénat et Albert Glénat. Que celles et ceux qui n’ont pu y assister se rassurent, la veillée a été enregistrée et un montage vidéo est en cours.

 

Après de nombreuses péripéties qui nous ont mené de la Cour de comptes à la préfecture un grand nombre de fois, nous sommes sortis de la tutelle avec un budget équilibré et des moyens supplémentaires. Ces deux institutions m’ont heureusement surpris par leur écoute et leur soutien, et nous les en remercions. Mais je tiens avant tout à remercier très sincèrement l’ensemble des contribuables de Malleval qui, collectivement, ont redonné souffle à la mairie. Nous souhaitons aussi rappeler que, dans ce contexte difficile, le CCAS a été doté de moyens supplémentaires par la mairie pour aider les personnes en difficulté et redynamiser les actions sociales en faveur des familles et des aînés.

 

2017 fut aussi une année électorale chargée, et je remercie celles et ceux qui nous ont aidés dans cette tâche. Finalement, c’était chaque fois un moment convivial que ne connaissent pas les bureaux de vote des grosses communes. Malleval a très clairement opté pour les valeurs républicaines lors des scrutins présidentiels et législatifs. Dans la même veine, nous sommes heureux de compter parmi nous Jacques Guigue, un ancien de Malleval pour qui le collectif et la solidarité sont essentiels. Le conseil municipal ainsi complété a pu élire un nouveau maire et de nouveaux adjoints, ce qui terminait la phase de transition et permettait de relancer les actions nécessaires.

 

Immédiatement, nous avons travaillé au niveau intercommunal qui est essentiel pour notre commune. La gouvernance et la sensibilisation à la solidarité intercommunale, chères à Frédéric de Azevedo, le président de la toute nouvelle SMVIC, ont fait l’objet de plusieurs interventions de notre part en concertation avec Cognin-les-Gorges. Malgré les inerties, nous avons bon espoir que ces idées essentielles infusent et portent leurs fruits. Nous travaillons aussi avec le département, et en particulier Bernard Perazio et Laura Bonnefoy, sur les aides à la rénovation des routes qui sont aussi un point crucial pour les petites communes comme la nôtre. Le département nous aidera aussi de manière très importante pour tâcher de remplir nos obligations en matière de prévention des incendies. Un grand merci aux collectivités dont nous faisons partie pour le soutien qu’elles nous apportent.

 

Année de transition, 2017 le fut aussi pour le refuge municipal. Pour des raisons personnelles, Fred et Steph ont souhaité arrêter de gérer le refuge et celui-ci a donc été repris par la mairie. Le trio Yolaine – Amandine – Jean-Marc gère maintenant le refuge. Amandine Guillerey a ainsi rejoint le personnel de la mairie pour s’occuper de l’accueil et des réservations du refuge. Celui-ci a d’ailleurs fait l’objet de quelques aménagements vraiment utiles, dans la mesure de nos moyens.

 

Par ailleurs, le conseil a réitéré son attachement à la présence d’une auberge au village et nous souhaitons à nos aubergistes une très belle année 2018.

 

Clément Trémoulhéac présente un bilan de l’année au niveau du syndicat scolaire intercommunal. L’information essentielle est qu’une concertation entre parents et enseignants a mené à la proposition du retour à la semaine des quatre jours, avec une matinée commençant un peu plus tôt pour mieux profiter des matins où les enfants sont bien disposés. La décision finale sera prise ce 14 janvier.

 

Françoise Callet rappelle que toutes les communes de l’intercommunalité verront bientôt la compétence de l’eau & assainissement exercée au niveau de la SMVIC. Cela ne changera rien pour les habitants de Malleval qui sont déjà sous ce régime. Il en sera différemment pour les communes qui vont céder leur compétence, car les tarifs qui leur seront appliqués vont augmenter. Les ordures ménagères seront dorénavant financées par un complément à la taxe foncière, et non plus grâce à la redevance. Les valeurs locatives à Malleval étant faibles, les habitants du village seront en général gagnants. Françoise nous informe qu’une brigade verte a été mise en place qui traque les dépôts sauvages de déchets, y compris à côté des moloks.

 

-------

 

La mairie sortie de l’ornière budgétaire, avec un secrétariat pleinement opérationnel, et avec le retour de notre tondeur et déneigeur préféré, l’année s’est bien mieux terminée qu’elle avait commencé. Nous avons certes dû assumer quelques dépenses imprévues, mais, dans son ensemble, la situation est bien meilleure qu’en début d’année.

 

Au registre des nouvelles de l’année, nous devons ajouter le décès de Joseph Michallet qui était un des derniers à avoir habité Malleval pendant l’essentiel de sa vie. Mme Bélissard nous a également quittés. Mais Mme Blay est toujours en forme, en témoigne son maillot jaune de l’EHPAD ! Deux maisons ont de nouveaux occupants. Tessonière a été rénovée par Olivier Mangnez, très sympathique Parisien, qui a bien sûr voulu emménager en décembre ! Nicolas et Svetla Fournier, de Lyon, ont emménagé dans l’ancienne maison de Jean-Yves. Bienvenue à tous !

 

Je souhaite que 2018 soit l’année de l‘apaisement indispensable à la construction du Malleval de demain. Même si certains connaissaient la situation financière de la mairie, cette année a été pour beaucoup un douloureux retour à la réalité. La solidarité communale a été soumise à rude épreuve. Nous avons écouté tout le monde, mais ne pouvions satisfaire tout le monde, tant les contraintes étaient fortes. Nous avons pris nos responsabilités, et resterons à l’écoute de tous pour dessiner l’avenir de notre village.

 

La réalité d’une petite commune de montagne nous accompagnera tout au long des années à venir. En effet, ni le réchauffement climatique, ni l’érosion du Vercors, ni la démographie, ni les orientations de l’état qui souhaite faire des économies ne transformeront Malleval en village prospère et sans neige dans la vallée. Mais la différence doit pouvoir exister ; à nous de trouver les moyens de vivre ici. Nous avons cette année fait un pas important qui nous permet de voir l’avenir à moyen terme plus sereinement. Nous avons fait ce pas au bon moment puisque la fiscalité communale sera très différente à partir de 2018. Je souhaite encore remercier le bon sens, l’esprit collectif, la fraternité qui nous ont permis de franchir ce col. Mais au-delà du moyen terme, personne ne peut s’aventurer à des prévisions, et nous devrons toujours nous adapter et trouver des solutions intelligentes. Les épreuves de 2017 nous ont d’ailleurs permis de tester une démarche collective à la résolution d’un problème grave, et nous avons vu que cela fonctionnait. Malleval a donc des atouts pour réussir son avenir, à nous de les concrétiser.

 

En vous remerciant encore, je vous souhaite une très belle année 2018 dans la paix, le bonheur, et avec la santé.

 

Pour le conseil,

 

Vincent Bayot

Maire de Malleval en Vercors

Rédigé par Mairie de Malleval-en-Vercors

Publié dans #Evénements de la mairie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article